Lettre d’un père de Fukushima à un père de Tchernobyl

Le 15 Avril 2013, un père qui a quitté Fukushima a expédié une lettre à Leonov, un père du Belarus pour le remercier de ses conseils. Le 26 Mars, Leonov avait donné un ensemble de conseils à des habitants de Fukushima par le canal du World network website à propos de la vie à Gomel, Belarus, après avoir vécu le désastre historique de Chernobyl.

 

Cher Mr. Alexandre Leonov

 

Bonjour. Merci beaucoup pour vos informations précieuses au sujet de la protection des enfants contre les radiations! Nous avons quitté Fukushima pour aller dans la préfecture de Nagano, libre de radiations. Nous sommes occupés à suivre une formation en agriculture pour démarrer notre propre vignoble. J’ai accompagné Mr Nestrenkopendant sa visite à Fukushima l’automne dernier. J’ ai été très choqué de l’entendre dire: » il est incroyable que des gens vivent à des endroits où le niveau de radiation est supérieur à 1 µSv/heure« . Je me sens très triste de cette réalité. Je comprends parfaitement ce que l’on ressent quand vous pensez à quitter votre ville natale.

Nous, parents, nous devons être suffisamment courageux pour protéger nos enfants. Nous devons mettre en priorité la protection des enfants plutôt que de chercher des raisons de ne rien faire. Tout doit être fait pour les enfants puissent mener une vie saine. Nous avons assez souffert d’une telle tragédie. De plus en plus de gens vont souffrir à moins de stopper cette génération d’énergie nucléaire qui inévitablement provoque une catastrophe irréversible quand surviennent des accidents. C’est notre mission d’adultes, de parents et surtout d’êtres humains, de ne pas sacrifier nos enfants et leur avenir juste pour faire de l’électricité.

Ce n’est pas que nous ayons hérité la planète de nos parents, mais je crois que nous en sommes propriétaires pour nos nos enfants et les générations futures. Faisons de notre mieux pour surmonter les difficultés et de remplir notre planète de l’espoir d’un avenir radieux.

Meilleurs souhaits
15 avril 2013
Hiroshi Ueki

 

Translated by http://www.vivre-apres-fukushima.fr

 

Write a comment

Comments: 0